Quelles sont les étapes du sourcing fournisseur à suivre ?

… Le choix des bons fournisseurs pour votre entreprise a une influence directe sur la santé de votre activité, ainsi que sur votre chiffre d’affaires. C’est pourquoi il est nécessaire d’effectuer la sélection de ces partenaires, avec la plus grande rigueur. Une fois qu’ils ont été choisis, les fournisseurs peuvent – en outre – se conserver sur une longue durée, ce qui est toujours bénéfique pour un business qui se veut pérenne.

Pour trouver les fournisseurs qu’il vous faut, le sourcing s’impose justement comme une solution idéale. Voici donc quelques conseils pour vos achats avisés pour vous permettre de faire un sourcing fournisseur efficace.

1. Première étape du sourcing de fournisseur : définir ses besoins

La première étape d’un bon sourcing fournisseur est celle qui consiste à définir les besoins de votre entreprise. Ce sont précisément ces derniers qui vous aident à constituer une autre liste : celle des critères qui vous aideront à faire vos choix – et même à les classer (selon l’ordre de leur importance relative). En effet, qu’il s’agisse de l’innovation d’un produit, de sa qualité, de son prix ou de la pérennité de la relation client-fournisseur : il y a bien des éléments qui vous semblent plus importants que d’autres.

Pour pouvoir faire un classement aussi utile qu’efficace, vous pouvez déjà commencer par faire la liste de tous les éléments que vous devez prendre en compte. Avoir un œil sur le sourcing, c’est s’assurer que sa chaîne d’approvisionnement correspond à des normes durables. Pour assurer ce suivi, vous pouvez notamment faire appel à un cabinet de conseil en développement durable.

Parmi eux, peuvent notamment être cités :

  • L’étendue de la gamme de produits (censée couvrir le plus grand nombre possible de besoins) ;
  • La qualité des produits ;
  • La réactivité du “service après-vente” en cas de litige ;
  • La capacité à répondre à une commande imprévue ;
  • La localisation géographique ;
  • Les délais de livraison ;
  • Les normes environnementales ;
  • Les normes sociales, etc.  

Après cet exercice, vous pouvez finalement entreprendre la rédaction d’une RFI (« Request For Information ») – un document qui reprend l’ensemble des critères sélectionnés pour vous aider à faire un premier tri parmi vos potentiels partenaires. Vous avez du mal à identifier vos besoins ? Vous pouvez faire appel à une agence de conseil en achats afin d’optimiser vos coûts et vous accompagner dans les missions liées au service des achats. 

2. Identifier les fournisseurs potentiels

La recherche de fournisseurs pour votre entreprise est une démarche foncièrement active.

Aussi, faire des investigations en ligne ou participer à des salons professionnels entrent parfaitement dans cette logique.

Mais il existe également d’autres méthodes pour étoffer son portefeuille de partenaires :

  • Les recommandations faites par des tiers : c’est ce qu’on appelle communément le réseau. Sur internet, par exemple, le réseau social « LinkedIn » fait plutôt bien l’affaire (notamment, pour glaner de précieuses informations informelles sur les forces et les faiblesses de plusieurs acteurs économiques). Sinon, les classiques entretiens entre collègues et/ou partenaires remplissent également cette fonction.
  • Les associations professionnelles : si vous souhaitez collaborer avec des fournisseurs qui exercent dans un domaine très précis, vous pouvez aller directement droit au but en vous rapprochant de plusieurs associations professionnelles. Elles s’avèrent très utiles, pour récolter facilement de très bons contacts.
  • Le sourcing international : cette méthode a de nombreux avantages, parmi lesquels un bien plus large éventail de choix (très utile, pour profiter de prix plus attractifs).
  • Les annuaires et répertoires : qu’il s’agisse d’annuaires gratuits ou payants, ces documents offrent une base d’informations très intéressante pour trouver des fournisseurs dans un secteur d’activité bien défini. 

3. Évaluer la fiabilité des fournisseurs

Après avoir identifié vos fournisseurs potentiels, vous devez également les évaluer et les classer en fonction des critères que vous avez choisis. Parmi ces éléments se trouvent, notamment : la réputation, l’expérience, la performance, etc. Pour ne pas miser sur le mauvais cheval et rendre votre sourcing fournisseur inopérant, il faut cependant que vous obteniez les bonnes informations qui vous manquent. 

Pour ce faire, vous pouvez échanger avec d’autres clients des fournisseurs qui vous intéressent. Ainsi, de cette manière, vous pouvez obtenir des informations aussi cruciales que difficiles à obtenir. Une autre bonne pratique est de vérifier la solidité financière de votre fournisseur avant de vous engager. 

Mais l’audit ne s’arrête pas là : si les fournisseurs pressentis ont intégré une fédération professionnelle, par exemple, cela peut vous apporter des informations complémentaires (en plus de vous signifier un gage de sérieux, grâce à l’implication que représente une telle démarche). 

Par ailleurs, s’il y a un élément qui peut faire office de feu vert : c’est bien celui des certifications ISO. Prenez donc bien soin de vérifier leur authenticité lorsque vous approchez un fournisseur certifié. Celles-ci offrent de véritables garanties en termes de sérieux, de professionnalisme et de respect des procédures. Gage de confiance par excellence : la norme ISO peut vous permettre de départager deux fournisseurs aux services et aux prix similaires.

4. La négociation des termes du contrat

Il y a plusieurs critères clés qui doivent être étudiés lorsque le moment d’une collaboration avec un fournisseur se présente et afin de mieux négocier vos achats en entreprise :

  • Le prix ;
  • Le rapport qualité-prix ;
  • Les conditions de paiement ;
  • Les garanties ;
  • Les clauses diverses (clauses de responsabilité, exclusivité, etc.) ;
  • Le taux de service. 

Selon votre secteur, d’autres éléments peuvent également intégrer cette liste, l’important étant, bien entendu, de les communiquer à votre fournisseur ; afin de rédiger un contrat en bonne et due forme. 

 

 

 

 

sourcing fournisseurs

5. Établir une relation de confiance

Une collaboration fructueuse se base avant tout sur une bonne communication. Le suivi de la performance et la gestion des risques sont également au programme, pour que la relation entreprise-fournisseur puisse s’avérer pérenne.

6. Effectuer un suivi des performances

Le suivi qualité est une étape primordiale, pour un bon sourcing fournisseur. Il faut s’assurer que le fournisseur que vous avez choisi soit en mesure de satisfaire les besoins de votre entreprise et de respecter ses engagements. Si vous commencez à collaborer avec un fournisseur, il est même plutôt avisé de débuter par un test. En contractant une commande sans grand enjeu, vous pouvez notamment vérifier si toutes les conditions du contrat (quantité de produits, délais de livraison) sont respectées.

En somme, lorsque vous respectez ces principaux points de vigilance, vous avez l’assurance d’effectuer un bon sourcing fournisseur. Malgré tout, cette liste n’est pas exhaustive et vous pouvez tout à fait l’ajuster en fonction de la conjoncture et de vos partenaires. Il n’appartient qu’à votre flair et à votre expérience, d’y ajouter de nouveaux critères d’analyse. De plus, il est tout à fait possible de se faire accompagner par des professionnels tels que Buying and Solutions, qui a à cœur d’aider ses clients à réussir.

 

 

Retrouvez ci-dessous nos autres nouvelles !

Consultant indépendant : une ressource achat disponible

Consultant indépendant : une ressource achat disponible

Que vous ayez besoin d’un renfort opérationnel ou d’un regard neuf sur vos processus d’achat existants, un consultant indépendant est une solution à envisager. Mais quels sont les points clés à intégrer avant de recourir à un consultant indépendant en achats ? Les experts de Buying & Solutions vous donnent toutes les clés de réussite !

Cabinet de management de transition : Comment bien le choisir ?

Cabinet de management de transition : Comment bien le choisir ?

Dans un environnement économique en constante évolution, votre entreprise peut avoir besoin de recourir à un cabinet de management de transition. Face à la multitude d’acteurs sur le marché, comment sélectionner le partenaire idéal ? Quels critères privilégier pour garantir une collaboration fructueuse ?